Déchets en mer : que pouvons-nous faire ?

IMG_1915 

Dans un film mythique (au moins pour les quinquagénaires), « Le lauréat » (1967), on voit Dustin Hoffman, récent diplômé, sortir de la piscine de ses parents en palmes, masque et tuba. Plus tard, un ami de son père l’aborde et lui dit : « Je vais te dire un bon conseil mon garçon, l’avenir c’est le plastique ». Il ne croyait pas si bien dire. En 2008 on en a produit 260 millions de tonnes et ce chiffre augmente de 9 % par an. Nous sommes submergés par une vague sans fin d’objets et emballages en plastique. En 1992, un porte-conteneur chinois prit dans la tempête dans le Pacifique occidental laissa échapper 29 000 canards en plastique jaune. Un océanographe de Seattle décida de suivre leur échouage pour étudier les courants marins. On retrouva les jouets à Hawaï, en Alaska, dans l’Etat de Washington et même dans la banquise Arctique. On les étudie encore. Leur épopée est décrite dans un livre : Moby Duck.

Moins rigolo : certains albatros de Laysan donnent à manger à leurs petits, en moyenne, 70 bouts de plastique par repas. En se putréfiant, la chair des oisillons morts d’inanition, laisse des agglomérats de lignes de pêche, de balles de golf, de stylos, de capsules de bouteille enchâssés dans des halos muets de plumes. Le corps de certains contenait plus de 500 objets en plastique (Young, L. C. et al, 2009, PloS ONE).

On trouve des vortex de déchets (« 7ème ou 8ème continent ») dans toutes les mers du globe.

 IMG_1906

 

Voici une liste d’actions qui peuvent vous inspirer ou auxquelles vous pouvez participer.

– Le projet AWARE vient de publier une nouvelle carte interactive de localisation des déchets et des actions de nettoyage en cours. C’est un programme, à destination des plongeurs, intitulé Dive Against Debris.

Tout est .

– Boyan Slat est ce jeune surdoué néerlandais de vingt ans qui s’est rendu célèbre l’été dernier en lançant un projet de crowd funding qui vise à nettoyer les océans de leurs déchets plastiques. Son projet, sur lequel il est accompagné d’une centaines de personnes, vise à utiliser les courants marins pour concentrer à l’aide de barrages flottants (et en profondeur) les déchets vers des tours de traitement. Certains ont ri, mais il a réussi à convaincre 38 000 donateurs, de 160 pays, en cent jours, et a recueilli plus de 2 millions de dollars.

 IMG_1914

– Utiliser les millions de smartphones en circulation pour, dans une démarche citoyenne, localiser et signaler les zones d’amas sur le littoral. Les données, gérées par un laboratoire ou une association, seraient ensuite transférer vers les autorités responsables du nettoyage (une application a été développée par une université américaine). De façon similaire, des webcams pourraient être utilisées pour la surveillance continue de certains sites cruciaux, tels les embouchures de fleuves ou de rivières, les zones littorales sensibles…

– En France, le nettoyage des côtes est le plus souvent à la charge des territoires (communes ou départements). Les associations les plus actives dans ce domaine sont MerTerre, SOS Mal de Seine, Rivages de France, la LPO, Surfrider, Expédition MED, Planète Urgence (en Méditerranée), ainsi que les associations de plaisanciers ou de plongeurs. Des associations d’insertion sociales ciblent la collecte des macro-déchets comme vecteur de réinsertion (Estran à Dieppe et Aquacaux au Havre). Le Cedre est, elle, une association à mission de service public et agit en tant qu’expert auprès de l’OSPAR (Atlantique Nord-Est).

 Pour en savoir plus ou encore

Publicités
Cet article a été publié dans Pollution. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Déchets en mer : que pouvons-nous faire ?

  1. armelle dit :

    Simplement bravo pour ce blog !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s