Plonger en Égypte…avec Andrew Georges

Photo Thierry Rolland

Photo Thierry Rolland

LCDP : Andrew, vous êtes moniteur de plongée en Egypte, nous nous sommes rencontrés en octobre 2015 à bord de l’Okéanos Explorer, lors d’une croisière sud St Johns-Furry Shoal, est ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur vos origines et votre parcours?

AG : Je viens d’Alexandrie, au nord de l’Egypte. Je suis né en 1989, j’ai été à l’école française à Alexandrie, puis à l’Université de Tourisme. En même temps que l’Université j’ai travaillé à El Gouna comme moniteur de quad safari pendant 3 ans, puis j’ai été GO nautique au Club Med. A la même époque, j’ai passé mon diplôme de plongée Open Water. Début 2012 j’ai quitté le Club Med puis passé mon Dive Master, ce qui m’a permis de travailler dans ce secteur. J’ai eu ensuite une proposition d’Aquarius de travailler à leur club d’Hamata (à la journée et en croisière). En 2013 j’ai passé mon diplôme d’instructeur PADI ; depuis début 2014 je travaille sur le bateau de croisière Okeanos Xplorer comme directeur de plongée. Fin 2015, j’ai commencé mes formations et obtenu mon diplôme Trimix.

sans titre-4

LRDP : Tous les plongeurs européens qui ont l’habitude de plonger en Egypte sont évidemment très attristés par la situation actuelle du pays. En Octobre, il y avait encore pas mal de bateaux sur certains sites, quel est votre sentiment?

AG : Personnellement, quand je regarde les médias, je comprends tout de suite pourquoi les plongeurs sont tristes et ont peur de venir, mais les médias exagèrent beaucoup. Les plongeurs commencent à revenir, ils savent très bien que l’Egypte est imbattable !

LCDP : En tout cas à PhotoSub (forum-photosub.fr) nous continuons à venir…je crois même qu’avec Thierry (qui est à moitié égyptien), si ça ne s’arrange pas, nous serons les derniers…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

LCDP : A propos des requins : les plongeurs sont toujours excités à l’idée de voir des Longimanus à Elphinstone, mais il n’y en a que 3! Est ce que globalement vous avez l’impression que le nombre de requins augmente ou diminue en Mer Rouge? Y a t il beaucoup de braconnage? Les Yéménites viennent-ils pêcher dans les eaux Egyptiennes. L’HEPCA (Hurghada Environmental Protection & Conservation Association, une ONG travaillant en Egypte depuis 1992 dans le domaine de la conservation marine et terrestre) a estimé le revenu généré par la présence d’un requin vivant du côté des îles Brothers – au large de EL Quseir – à 200 000$ / an (avant la révolution). Cette prise de conscience-là a permis, en 2006, l’interdiction de la pêche aux requins dans les eaux Egyptiennes.

AG : Sur les deux dernières années je trouve qu’on voit plus de requins qu’avant. La pêche aux requins est illégale et c’est bien surveillé. Les Yéménites n’ont pas le droit de pêcher en Egypte mais, de temps en temps, les gardes-côte arrêtent un bateau yéménite dans les eaux égyptiennes.

On voit plus de Longimanus maintenant un peu partout en Egypte.

En général les gens connaissent la valeur des ressources marines.

LCDP : Les requins marteaux de Shab Rumi au Soudan remontent ils en Egypte? Vous en avez déjà vu?

AG : Je ne sais pas s’ils remontent ou pas, j’en ai déjà vu sur Dedalus Brother et de temps en temps à Elphinstone et Habili Ali.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

LCDP : Qu’en est-il des dugongs ?

AG : Les dugongs se trouvent au sud de l’Egypte vers Marsa Alam et Hamata   (sur Marsa Alam tu peux les voir sur quelques sites (Marsa Mubarak, Marsa Shuna ,Wadi Egla, Abu Dabab, Awlad Baraka et à la marina Fe Hamata), ils sont moins de 10. Pour les protéger il faut réduire le nombre des visiteurs sur les sites, il faut expliquer aux visiteurs comment nager sans les déranger et à l’équipage des Zodiac qu’il ne faut pas s’approcher trop près d’eux .

LCDP : Les dauphins sont l’un des attraits de la mer Rouge Egyptienne. Est que vous pensez que les règles d’approche par les bateaux sont respectées? Les dauphins profitent ils d’une certaine façon de la diminution du tourisme?

sans titre-7

AG : Malheureusement il n’y a qu’un seul site à dauphins qui est protégé (Marsa Samadi) : là les bateaux respectent les règles sinon ils ont une grosse amende. Mais sur les autres sites où tu as plus de chance de voir les dauphins comme Sataya, au sud, ou Shoab El Erg, au nord, les bateaux ne respectent rien et, personnellement, je trouve qu’on les voit de moins en moins ces trois dernières années. Depuis 3 ou 4 ans on commence à recevoir des demandes pour les croisières dauphin : les touristes restent une semaine sur le bateau sur le site à dauphins, ils n’en bougent pas du tout ; ils sont matin et après-midi dans l’eau avec eux ou sur les zodiac à les poursuivre.

LCDP : Merci Andrew! Bonne continuation et à bientôt…en Egypte!

Des infos sur le tourisme en Egypte

Publicités
Cet article a été publié dans Dauphins, Mer Rouge, Plongée sous-marine, Requins. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s