Les dauphins parlent

Les dauphins parlent…

…comme le montre brillamment l’expérience de Eskelinen et al. Ils ont inventé le dispositif suivant : un cylindre en PVC fermé à ses deux extrémités par un bouchon muni d’une boucle en cordage. Le tube ne peut s’ouvrir que si l’on tire en même temps sur les boucles des deux bouchons (donc dans des directions opposées). Un poisson est mis dans le tube et ce dernier est donné à un dauphin X qui n’arrive pas à l’ouvrir. Lorsque l’on amène un deuxième dauphin Y, au bout d’un certain temps (quinze minutes?), ils arrivent à l’ouvrir en procédant par essais et erreurs. On retire le dauphin Y et on le met dans un bassin adjacent. On introduit un nouveau dauphin Z. On donne à X et Z le dispositif. Y émet des vocalises et X et Z arrivent immédiatement à ouvrir le dispositif…grâce, ce qui semble évident, aux conseils donnés par Y. L’expérience est renouvelée avec d’autres individus.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Tous les linguistes nient l’existence d’un langage animal.

On peut cependant se pencher sur leurs travaux pour enrichir l’étude (future!) du langage delphinien (voir « Sagesse de l’Immersion »). La plupart des ethnolinguistes pensent que le langage humain est apparu à plusieurs reprises, indépendamment, sauf Rulhen qui, lui, croit en une langue-mère, la langue des origines. Dans « Le serval noir » j’ai décrit les déambulations tanzaniennes d’un linguiste qui cherche à reconstituer cette dernière.

Noam Chomsky pense, lui, (Why only us : language and evolution MIT Press, 2016 by R.C. Berwick et N. Chomsky) que l’hypothèse la plus probable de l’apparition du langage est celle d’une mutation mineure, survenue en Afrique de l’Est, voilà environ 80 000 ans, chez des individus ayant un cerveau adapté et un système sensori-moteur permettant la parole (un conduit vocal opérationnel). D’après Berwick et Chomsky, il suffit d’une seule opération, qu’ils appellent « fusion » ; elle permet, à elle seule, de construire toute la structure hiérarchique nécessaire à la production syntaxique humaine. « Fusionner » consiste à réunir deux éléments syntaxiques quelconques et les combiner en une structure neuve plus complexe. Exemple : la « fusion » combine « lire » et « livres », opère un repérage rapide du leader de l’association, ici « lire », ce qui correspond à la définition syntaxique courante de « lire des livres » comme « phrase verbale ».

Le langage ne laissant pas de traces archéologiques, les linguistes pensent que les meilleures preuves d’une maîtrise linguistique sont à rechercher du côté des objets ou usages reflétant l’activité symbolique de l’esprit humain. Ce n’est que depuis 100 000 ans que l’on commence à trouver en Afrique des traces d’une activité humaine en rupture qualitative avec tout ce qui précède, comme des perles en coquillage destinées à orner les corps, ou des plaques d’ocre gravées de motifs géométriques. Il faut imaginer un groupe d’enfants chasseurs-cueilleurs commençant à associer des mots parlés à des objets et à des émotions, ouvrant ainsi une boucle rétroactive entre langage et pensée. L’innovation se serait ensuite répandue rapidement au sein d’une population déjà biologiquement prédisposée à l’acquérir.

Nous n’en sommes pas à imaginer un groupe de jeunes dauphins s’amusant à associer des « mots parlés » à des objets pour comprendre l’origine du langage delphinien. L’urgence est de pouvoir communiquer avec eux pour écouter ce qu’ils ont à nous dire…

« Acoustic behavior associated with cooperative task success in bottlenose dolphins (Tursiops truncatus) » in Animal Cognition, july 2016, vol 19, pp789-797.by Hollic Eskelinen et al.

Publicités
Cet article a été publié dans Communication, Dauphins, Langage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s